Tour Marché aux Puces

Le plus grand marché d’antiquités du monde

C’est en 1860 que tout commence lorsque Haussmann, sous l’impulsion de Napoléon III, agrège à Paris les villages alentours. Les chiffonniers et biffins “émigrent” alors à l’extérieur de la ville sur la zone de Malassis, un terrain vague situé derrière les fortifications de Paris voulues par Thiers, rejoignant ainsi les roulottes de gitans déjà là depuis des lustres.

Trois raisons à ce mouvement : Marché aux puces
– l’invention de la poubelle par le préfet de Paris Gustave Poubelle, si bien qu’il y a moins à collecter dans la rue
– la récupération nocturne et parfois bruyante gêne le sommeil des Parisiens
– la zone de Malassis est détaxée car située au-delà des barrières d’octroi parisien.
C’est le début des Puces qui ne vont pas cesser d’évoluer, en construisant des bâtiments en dur notamment et en se relocalisant.

Aujourd’hui, le marché aux Puces de Saint-Ouen est le plus grand marché d’antiquités du monde : 15ha, 2000 commerçants, 2 millions de visiteurs annuels. Il n’est pas évident de s’y retrouver quand on est novice. Il faut d’abord parvenir aux 15 marchés consacrés aux antiquités et ne pas s’arrêter aux marchés aux habits qui les précèdent et il faut ensuite savoir par où commencer et où trouver quoi : bibelots, Art Déco, Napoléon III, années 50, objets d’art et mobilier du 18ème, meubles et fastes du 19ème, tableaux, céramiques, Extrême-Orient, vêtements vintage, disques vinyls, objets insolites …., découvrez le plaisir de la chine!
Seulement du samedi au lundi